Le Tofu soyeux

 

Je vous vois déjà faire la grimace...et bien détrompez-vous ! Vous allez comprendre mon enthousiasme, c'est un aliment ultra-pratique et ultra-diététique, vous allez voir...

Qu'est-ce que c'est ? Le tofu est un lait de soja caillé à l’aide d’un sel coagulant, le nigari (chlorure de magnésium extrait du sel de mer, que l’on trouve sous forme naturelle). Le caillé est ensuite séparé du filtrat de soja (sorte de petit « lait ») pour donner du tofu plus ou moins ferme. Le tofu « soyeux » ( le tofu « de soie ») a une texture molle et plus onctueuse par rapport au tofu classique. En fait, plus l’égouttage se prolonge, plus le tofu a une texture compacte.

Manger et préparer le tofu ne fait pas partie de notre culture culinaire, et il semble très fade à nos palais non avertis. En fait, il s’agit d’un aliment « caméléon », qui absorbe très facilement les saveurs des ingrédients avec lesquels il se combine. J’avoue ne pas être « fan » du tofu classique, mais la découverte de sa version « soyeuse », plus savoureuse, m’a séduite surtout comme « ingrédient culinaire » (plus que comme aliment à consommer tel quel !). Sa consistance de flan permet de l’intégrer dans une préparation sucrée type entremets ou salée type quiche, flan de légumes : simplement mixé à des fruits frais ou une compote de fruits pour donner une mousse, ou avec des herbes et glissé dans une quiche de légumes où il remplace la crème fraîche et les œufs…

De plus, il est peu calorique : 50 kcal/100 g en moyenne et moins de 3 % de MG (insaturées), tel un fromage blanc.

Testez ma crème au chocolat-noisette pour un premier essai. Bref, il allège les recettes tout en donnant de l’onctuosité, et favorise une meilleure digestibilité.

 

Son prix ? environ 2 - 3 €/barquette de 400 g

 

RETOUR