Le saumon fumé

 

Les français en sont fans, et il sera de la fête lors des réveillons ! Nous avons bien raison d'en profiter, compte tenu de ses atouts nutritionnels...

 

OMEGA 3

Ils sont nécessaires en prévention des maladies cardio-vasculaires, or les Français en consomment 2 fois moins que la quantité recommandée (0,4 % au lieu de 1%, selon ANSES 2015).

Le saumon fumé contient une grande quantité d’Oméga 3, en moyenne de 1 à 1,2 g d’EPA et de DHA pour 100g. 

Ainsi, UNE SEULE tranche de saumon fumé de 35 g nous permet de couvrir 40% de l’Apport Nutritionnel Conseillé en EPA et 85% de l’Apport Nutritionnel Conseillé en DHA.

 

Ces valeurs sont supérieures à celles d’un saumon frais car les procédés de salage, séchage et fumage entraînent une légère déshydratation du poisson et donc, à poids égal, augmentent la concentration de ses éléments nutritionnels.  

 

VITAMINE D

80% des adultes présentent un déficit en vitamine D, or cette vitamine est extrêmement importante : elle facilite l’absorption intestinale du calcium et sa fixation sur la matrice osseuse.

Une seule tranche de saumon fumé assure

15 à 20% de nos besoins quotidiens en vitamine D. 

 

PROTEINES

Le saumon fumé contient environ 20 à 22g de protéines/100g (comme la viande), soit 7g pour une tranche (35 g), c’est à dire autant qu’un œuf, une tranche de jambon ou un pot de 100g de fromage blanc. C’est aussi pour cette raison que la chair du saumon fumé est rassasiante  ! Ses protéines sont d’une très bonne digestibilité, et elles apportent quasiment tous les acides aminés essentiels.

MINERAUX, OLIGOELEMENTS, VITAMINES 

Le saumon fumé contient également du Phosphore, du Sélénium et de l’Iode, ainsi que des vitamines du groupe B  (vitamine B12, B3 et B6) et la vitamine E anti-oxydante.

Une tranche de saumon fumé couvre de 7 à 60% des AJR selon les éléments recherchés. 

Parole d'experte : Dr Laurence PLUMEY, Médecin Nutritionniste, Auteure du « Grand Livre de l’Alimentation » Éditions Eyrolles.

 

Puis je donner du saumon fumé à un jeune enfant de

5 ans ?

Bien sûr. Une demi-tranche suffira pour lui faire découvrir de nouveaux goûts et augmentera vos chances de lui faire manger du poisson. Cela lui fera des oméga 3 et de la vitamine D ! Vous pouvez aussi varier les poissons car ils ont tous des qualités différentes et complémentaires.

 

Je suis hypertendu ; puis-je quand même manger du saumon fumé ?

Votre consommation de sel ne devant pas dépasser 3 à 4g par jour, si vous vous contentez d’une part de saumon fumé (1g de sel) sans rien manger de salé par ailleurs, vous pouvez vous le permettre exceptionnellement. Pour les repas festifs, évitez par exemple de prendre des huîtres, de la charcuterie et du fromage. 

 

J’ai trop de cholestérol ; c’est bon pour moi le saumon fumé ?

Oui, tout à fait. C’est un poisson gras riche en oméga 3 dont on sait qu’ils sont utiles en prévention des maladies cardio-vasculaires. Une simple tranche en couvre votre besoin quotidien. Mais respectez bien les autres mesures (contrôler les graisses saturées, privilégier l’huile d’olive et l’huile de colza, maigrir si nécessaire, augmenter l’activité physique si vous êtes trop sédentaire). Par ailleurs, variez les poissons gras. Le saumon fumé en est un parmi d’autres. Délicieux et festif, au demeurant !

 

Je fais un régime amaigrissant : puis-je manger du saumon fumé ?

Oui, car il n'est pas si calorique : une belle tranche de saumon fumé ne vous apporte que 60 à 70 Kcal et c’est du bon gras. Pour un dîner léger, accompagnez la saumon fumé de blinis et d’un peu de crème fraîche allégée à 15% de MG avec une salade verte, un yaourt et un fruit. 

 

Pour en savoir plus, un nouveau site qui vous dit tout  : www.saumonfumeinfo.fr

 

 RETOUR