Fruits séchés

 

A ne pas confondre avec les fruits secs oléagineux, tels que noix, amandes…, qui sont des aliments gras.

 

Les fruits séchés (raisins secs, abricots, pruneaux, dattes… ), eux,  sont des condensés de glucides (ou sucres) du fait de leur déshydratation: 65 % de glucides contre 15 % en moyenne dans les fruits frais. Pour cette raison, leur apport calorique est 3 à 4 fois plus élevé que dans les fruits frais : 270 kcal/100 g en moyenne.

 

Mais ce ne sont pas des « calories vides », au contraire, ce sont des aliments avec une densité nutritionnelle élevée :

     - 2 à 3 fois plus élevés que dans les fruits frais ! (abricot séché est le champion de la provit A/bêtacarotène)

-       

-  leurs taux de sels minéraux sont 4 à 5 plus élevés que dans les fruits frais ! (calcium, magnésium, potassium…)

-       leur taux de fibres est nettement plus élevé aussi : 5 à 11 g/100g (figue est la championne !) contre 1 à 2 g/100g pour fruit frais.

 

On a donc intérêt à en manger régulièrement pour faire le plein d’énergie utile, pour sucrer autrement (voir recette de Compote aux fruits d'hiver dynamisante), avoir un bon transit et profiter de tous ces nutriments bénéfiques pour la santé, qui font souvent défaut dans notre alimentation !

Précautions à prendre à l’achat et pour les conserver 

Déjà je vous conseille de les acheter en vrac, cela coûte moins cher.

Si vous les achetez en sachet ou barquette, vérifiez sur l’étiquette qu’il n’y a aucun ajout de glucose qui sert à les rendre brillants.

Ne soyez pas surpris par la couleur brune de certains fruits séchés bio (abricots, bananes, poires). Cet aspect naturel indique qu’ils n’ont pas été traité au souffre (dioxyde de soufre E220), contrairement aux « beaux » abricots orangés !

 

Préférez les « fruits moelleux », dont le procédé de séchage permet d’avoir un fruit entre le fruit frais et le fruit sec. Inutile alors de le réhydrater !

Côté conservation, les fruits moelleux doivent être mis au réfrigérateur après ouverture du sachet, dans une boîte hermétique.

Les autres se conservent dans un endroit sec à température ambiante.

 

Mes conseils de consommation :

Vous pouvez compter 3 fruits séchés (de la taille d’un beau pruneau) en équivalence d’un fruit frais de la journée (par exemple une pomme), sur les 2 à 4 portions de la journée conseillées.

Alterner les variétés, car chaque fruit séché a ses caractéristiques gustatives et nutritives !

Ils se consomment de préférence au cours du repas, plutôt qu’isolés, car certains fruits séchés ont un Indice Glycémique élevé. En revanche, c’est intéressant pour les sportifs d’en consommer après l’effort pour recharger l’organisme en sucre.

Vous pouvez en manger soit :

-       le matin dans un laitage avec du muesli non sucré

-       pour agrémenter une recette salée : dans une salade (mâche, endive…) avec du fromage ; ou poêlés avec de la volaille (filet de canard…)

-       dans vos desserts : pour sucrer une compote, réhydratés et mixés dans un entremets, glissés dans les gâteaux (clafoutis…) ou les boissons….ils peuvent suffire à sucrer.

 

RETOUR