Faut-il bannir les graisses ?

 

 

 

C'était le titre de l'émission de Flavie Flament mardi à RTL, où j'étais invitée.

N'hésitez pas à la regarder si vous avez un peu de temps et de patience..."On est fait pour s'entendre".

Comme c'est toujours trop court pour répondre aux questions et que vous m'en avez posé d'autres après l'émission, voici mes conseils.

 

Non, les graisses ne doivent pas être supprimées de notre alimentation. Déjà pour la saveur et la texture qu'elles apportent, mais aussi pour les acides gras "essentiels" qu'elles nous fournissent : les oméga 3 et les oméga 6. Car seule l'alimentation peut nous les apporter, puisque nous ne savons pas les synthétiser (les fabriquer) !

 

Je vais vous dire où on les trouve, pourquoi elles sont bonnes pour la santé et en quelle quantité les consommer, mais je dois aussi vous avouer que toutes les graisses ne sont pas bénéfiques. Et là, Flavie Flament avait raison, ce n'est pas très simple à expliquer...

Retenez que les graisses inclues dans les produits du commerce type biscuits, plats cuisinés, pâtisseries, viennoiseries, chips...sont les plus néfastes. Elles se nomment "graisses végétales partiellement hydrogénées" ou "graisses végétales" (sans autre précision) ou "acides gras trans artificiels" dans la jargon scientifique. Elles sont associées à une augmentation du risque de maladies cardio-vasculaires, cancers, diabète...

D'autres sont à limiter, ce sont les graisses saturées, car leur excès engendre également des risques pour notre santé. Elles se trouvent principalement dans les aliments d'origine animale : beurre, crème fraîche...mais aussi charcuteries, fromages, viandes grasses. L'exception qui confirme la règle l'huile de coco : elle est végétale mais saturée !

Donc, on est d'accord, un peu parce que c'est trop bon, mais pas à toutes les sauces.

 

Revenons à nos bonnes graisses insaturées, pas que végétales vous allez le voir.

Oui aux huiles végétales, et pas au compte-goutte ! Lesquelles ? Huile d'olive pour ses oméga 9 qui ont fait le succès du régime méditerranéen et ses polyphénols (antioxydants) qui servent d'antirouille à nos cellules ! 

L'huile de colza et/ou de noix pour leurs oméga 3 : oui, oui, oui, tous les jours à raison de 2 cuillerées/jour. Avis aux amateurs de crudités, il faut de la vinaigrette.

Sinon, huile de Caméline, en magasin bio : 1 cuil. à café par jour. Un peu plus chère, son goût n'et pas passe partout. A goûter.

Je n'aime pas trop l'huile de lin, trop chère, dont le goût n'est pas très bon, et qui rancit très très vite.

Sinon, option poisson gras : sardines, anchois, maquereau...(même en boîte c'est tout bon !) ou saumon de temps en temps car c'est plus cher et plus pollué. Dans ce cas pas besoin d'huile citée ci-dessus. 2 fois par semaine, un bon pavé de poisson de 120-150 g.

Alors, les oméga 3 c'est bon pour la santé cardio-vasculaire et le cerveau (humeur, mémoire, concentration et anti-vieillissement cérébral) et les yeux. Rien que ça !

 

 

 

Comme les oméga 3 sont très fragiles, pas de cuisson et une fois ouverte, hop on met la bouteille au réfrigérateur.

Toujours dans le végétal, vous avez les fruits oléagineux d'où sont issus les huiles : noix, amandes, avocat, pistaches...Quant aux graines de lin, leurs oméga 3 sont bien assimilés par les animaux mais par par nous, sauf sous forme broyée et torréfiée (Biomélin).

Vous en retrouvez dans les produits d'origine animale portant le logo Bleu-Blanc-Coeur : jambon, fromage blanc, oeufs, lapin...Les animaux nourris aux graines de lin contiennent donc plus d'oméga 3 !

 

 

Vous en trouvez aussi en moindre quantité dans la salade de mâche ou le pourpier.

 

Bon, je vous laisse digérer tout ça...

RETOUR