Chouchoutez votre flore intestinale

avec les prébiotiques et les probiotiques

 

En cette saison hivernale, où les gastroentérites et autres troubles de l’immunité voire de l’humeur sont à la hausse, c’est le moment de bien vous occuper de votre flore intestinale…ou plutôt de votre

« microbiote »* !

Les prébiotiques et les probiotiques sont justement des micronutriments fonctionnant en synergie et capables de moduler le microbiote de manière bénéfique.

 

Les prébiotiques sont des fibres, le plus souvent des fructanes non digestibles, qui servent de nourriture (une sorte d’engrais) aux probiotiques et leur permettent ainsi de se multiplier.

Quant aux probiotiques, ce sont de « gentilles » bactéries vivantes susceptibles d’améliorer le fonctionnement du microbiote.

Ils contribuent à empêcher la prolifération de germes indésirables.

 

 

Où les trouver dans votre assiette ?

-       Les prébiotiques sont majoritairement présents dans les fruits et légumes tels que les bananes, les asperges, l’ail, l’oignon ou les salsifis cuits. On peut également en trouver dans les pommes de terre cuites, puis refroidies.

-       Les probiotiques se trouvent dans les aliments lacto-fermentés type laits fermentés (yaourt), le kéfir, la choucroute, les cornichons …ou sous la forme de compléments alimentaires, particulièrement efficaces, car plus concentrés (type Lactibiane, vendu en pharmacie)

 

Quels sont leurs effets ?

Pour bien nourrir votre microbiote ou le rééquilibrer, il convient de lui apporter des prébiotiques et des probiotiques quotidiennement.

Faites-le par le biais des aliments en contenant naturellement ou par la complémentation, notamment quand les fibres ne sont pas tolérées. C’est le cas lors des perturbations intestinales (diarrhée, gastro-entérite, foie paresseux, traitement antibiotique, intestin irritable…) où une petite cure de probiotiques s’avère efficace !

 

Quand les consommer ?

Lors d'une infection ou d'un traitement antibiotique, car les bactéries néfastes sont détruites, mais aussi les bactéries bénéfiques ! Les probiotiques vont alors permettre de restaurer la diversité de votre microbiote intestinal.

Autres avantages, ils limitent les symptômes d'une gastroentérite et ils réduisent les douleurs de ballonnements et d'inconfort intestinal chez ceux qui souffrent du syndrome de l'intestin irritable.

Quant à l'humeur, il va falloir encore attendre car des études sont en cours...et il se peut que l'on prescrive des probiotiques dans la prévention de la dépression saisonnière !

 

* Aujourd’hui, on ne parle plus de « flore intestinale » qui a été remplacé par le terme « microbiote »  

 

 

RETOUR