Manger MOINS salé : c'est bon pour la santé !

Outre leur saveur, les épices ont de nombreux atouts santé ! Elles permettent aussi de réduire notre consommation de sel...

Surveiller l’excès de Sel

Le sodium contenu dans le « sel » (composé de chlorure et de sodium : 40 % de sodium/Na et 60 % de Chlore/Cl) est indispensable pour notre organisme : il aide à bien répartir l’eau dans le corps, à réguler la pression et le volume sanguin, il sert au fonctionnement des muscles et du cœur et à la transmission de l’influx nerveux !

 

Seul l’excès de sel a des effets négatifs sur la santé (un des facteurs de risque d’hypertension artérielle, maladies cardio-vasculaires, d’ostéoporose, problèmes rénaux, cancer de l’estomac).

D’où le fameux « mangez moins salé ! » du Programme national nutrition santé (Pnns)

 

Recommandations : 

8 g de sel par jour chez les hommes adultes 

6,5g/jour pour les femmes adultes et enfants,

Or les Français en consomment près de 10 g/jour

 

Pour cette raison, tout consommateur averti devrait modérer sa consommation de sel avant qu’on lui impose un régime plus strict.

Attention au sel caché !

Il n'y a pas que la charcuterie et le fromage qui sont salés, le sel se cache dans de nombreux aliments transformés (biscuits salés et sucrés, pizza, quiche, soupe, céréales petit déjeuner…) , mais aussi le pain...

Cela représente la principale source de sel, environ 80 à 90 % ! 

Nos conseils pour manger moins salé...

 

Conseil N°1 de Cuisine 3 S : Choisir du bon SEL 

 Il existe du sel moins riche en sodium, plus riche en potassium tels le :

-  Sel marin gris naturel (sel fin, gros sel et fleur de sel du type sel de Guérande), non raffiné d’où sa couleur grise. 

-  Sel rose cristallin de l’Himalaya (il est cher ). Ce sel brut non raffiné est particulièrement riches en potassium, magnésium, calcium, zinc, manganèse, phosphore, fer (qui lui donne sa belle couleur)

Conseil N°2 de Cuisine 3 S : MOINS de sel, PLUS d'aromates et d'épices !

Telle est notre devise à Cuisine 3S, pour préserver notre santé.

 

La GRANDE astuce pour compenser la réduction de sel dans les assaisonnements est de miser sur les épices, les herbes aromatiques…

Ces substituts au sel sont de véritables exhausteurs de goût ! 

Voici quelques suggestions pour les accommoder avec les aliments : 

-      bouquet garni ou thym, romarin dans l’eau de cuisson des pâtes ou du riz…

-      directement saupoudrés : curry sur volaille, paprika sur une escalope de veau, poivre ou cumin sur un steak de bœuf…

-      des herbes fraîches ciselées et ajoutées au dernier moment (à cru ou après cuisson) : coriandre sur des pâtes, ail +persil sur des haricots verts vapeur, ciboulette + échalote sur des crudités…

 

 Alternatives au sel :

- le GOMASIO 

- le MISO : sous forme de pâte (blanche ou noir, plus ou moins fort) ou en poudre (Fleur de miso)

- les paillettes d'algues 

Conseil N°3 : L’antidote du sel : le potassium !

Le sodium fonctionne dans l’organisme avec le potassium. Ainsi, pour contrebalancer les effets délétères de l’excès de sel (ou chlorure de sodium), il faudrait augmenter nos apports en potassium, présent surtout dans les végétaux : fruits, légumes, légumes secs (lentilles…) et algues. 

Mieux encore, associer les deux dans notre assiette : 

- Fromage (sodium) + salade (potassium) 

- jambon cru (sodium) avec melon (potassium)…

Retrouvez mes recettes pauvres en sel, riche en goût  :

VERRINE "TROP CHOU" SAUCE SESAME

DAURADE PANÉE AUX GRAINES, QUINOA AUX ALGUES

 

Retrouvez notre dossier "Épicez votre cuisine pour préserver votre santé" : réservé aux abonnés du Club Cuisine 3S.

 

Retrouvez les Epices à tarif réduit de notre partenaire du Club Cuisine 3 S :  Etal des épices