Pourquoi faut-il éviter les PHOSPHATES ?

Présents dans de nombreux aliments ou préparations de l’industrie agro-alimentaire, les phosphates n’ont rien de bon pour notre santé ! Où se cachent-ils et comment les éviter dans notre assiette et nos recettes ?

copyright C3S
copyright C3S

OUI au phosphore, NON aux phosphates

Le phosphore ou phosphate organique est indispensable au bon fonctionnement de notre corps, et plus précisément du système nerveux central et du métabolisme osseux. Il se trouve dans les viandes, poissons, laitages, légumes secs (lentilles…) ou fruits oléagineux (noix…).

En revanche, les phosphates dits « inorganiques », sont des additifs à base de phosphore, ajoutés par les industriels dans divers produits transformés : 

- « polyphosphates » : dans le jambon premier prix, et produits en utilisant (cordon bleu, pizza, sandwich…), mais aussi des charcuteries (il n'y en a pas dans le jambon "supérieur")

- « phosphate de calcium » : dans certains laitages, pour les enrichir en calcium 

- dans les boissons gazeuses de type sodas, colas, où ils servent d'acidifiants

- dans les levures chimiques et des biscuits où ils servent d'agent levant (biscuits fourrés, cakes…).

- dans les fromages fondus à tartiner comme sels de fonte, pour donner une texture plus homogène et plus fondante

Vous les trouvez indiqués par les codes suivants :

 

E338 (acide phosphorique, acide orthophosphorique)

E339 (phosphate de sodium)

E340 (phosphate de potassium)

E341 (phosphate de calcium)

E343 (phosphate de magnésium)

E450 (di-phosphates)

E451 (triphosphates)

E452 (polyphosphates)

Quels risques pour notre santé ?

L’excès de phosphore entraîne une déminéralisation osseuse, associée à des troubles cardiaques, des troubles respiratoires et neurologiques. 

Celui des phosphates inorganiques n’est pas encore bien cerné, mais en 2012, une publication scientifique indiquait qu’une consommation excessive de ces additifs augmente les risques de maladies rénales, de maladies cardiovasculaires et d'une plus faible densité osseuse.

Ces phosphates inorganiquessont donc en cours d'évaluation scientifique par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA)…

Comment les éviter ?

Il faut si possible traquer les phosphates sur les étiquettes, au rayon épicerie comme au rayon frais, que ce soit pour des produits salés ou sucrés ! 

Misez sur la qualité « supérieure » côté charcuterie.

Je ne saurai trop vous recommander de limiter au maximum les produits transformés : pizzas, plats cuisinés, biscuits salés et sucrés…

Faites vos recettes « maison » avec des ingrédients « bruts » de qualité, et utilisez la poudre à lever SANS PHOSPHATES vendue au rayon bio ! Vous la retrouverez dans toutes mes recettes de cakes salés ou sucrés, gâteaux, muffins, petits moelleux, etc.

 

Quelques exemples de recettes faites avec de la poudre à lever SANS PHOSPHATES : 

- petits-fondants-pommes-cannelle 

- cake moelleux carottes noisettes

- muffins apéritifs aux oignons

 

Pour s'initier aux recettes 3 S, rendez-vous au prochain Atelier C3S...

Si vous n'habitez pas en région parisienne, inscrivez-vous au Club C3S pour retrouver mes ateliers et les dossiers mensuels...

 

RETOUR