· 

Je réduis les TOXIQUES...

Pour agir sur mon environnement comme sur le contenu de mon assiette, inutile de tout chambouler du jour au lendemain.

Le projet est copieux, donc j'y vais bouchée par bouchée...

Pas besoin de hiérarchiser non plus, toutes les pistes sont bonnes à prendre ! A chacun son menu...

 

Voici quelques idées que l'on pratique à Cuisine 3 S :

- j'achète les aliments le plus possible en VRAC, au marché, au magasin bio ou au supermarché (avec le moins d'emballage plastique possible !)

=> avec mes SACS à VRAC de notre partenaire SACASALADES

- j'achète les aliments les moins transformés possibles, bio de préférence ou avec logo Bleu-Blanc-Coeur (le moins de pesticides, de produits chimiques, ayant le moins d'impact environnemental !) =>  notre partenaire Jardin Bio offre une large gamme en supermarché, le logo Bleu-Blanc-Coeur est présent aussi sur de nombreux aliments (lait, oeufs, beurre, pain, jambon...)

- je privilégie les petits poissons moins à risque de contamination

- je conserve mes achats dans des bocaux (achetés ou réutilisés de pot de confiture, pulpe de tomates...), j'utilise mes charlottes ou Apifilm lavables pour mes restes alimentaires ou mon Sac à Salades => avec DAF de PIQUE notre partenaire et SACASALADES

- j'utilise des essuie-tout en tissu lavable => DAF de PIQUE notre partenaire

 - je cuisine maison le plus possible, de façon Simple, Saine et Savoureuse !

- je mise sur les anti-oxydants dans mes recettes

- je mange flexitarien, en faisant la part belle au végétal dans mon assiette, sans 

- j'utilise la cuisson à basse-température avec mes casseroles et cocottes en INOX 18/10 durables, sans risque de produire des composés toxiques, en faisant des économies d'énergie => avec notre partenaire Cuisinez Juste

 

Et vous, quel sera votre MENU ANTI-TOXIQUE ? (voir "Ma fiche d'engagement")

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Carole B (vendredi, 24 janvier 2020 18:27)

    Mon défis du mois :
    Ce que j'ai mis en pratique, c'est l'utilisation des charlottes DAF de pique, l'optimisation des cuissons basse température, et j'ai acheté les produits les moins transformés possibles (JARDIN BIO, bleu blanc coeur ou label rouge). En manger moins mais en manger de meilleure qualité.
    Je fais mes courses avec des sacs réutilisables (y compris pour les fruits et légumes) et dès que le vrac est proposé, j'en profite.
    Je fabrique mes produits naturels pour laver la vaisselle, détacher le linge, la lessive et l'entretien du plan de travail de la cuisine. Je limite l'emploi du sèche linge.
    En m'inspirant des lingettes démaquillantes de DAF de pique, je vais tenter d'en faire d'autres moi même en donnant une seconde vie à du linge de maison défraichi.